Richard Arzt - L'InvitŽ de RTL

27/12/06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Richard Arzt : Bonjour Didier Arnal.

 

Didier Arnal : Bonjour.

 

- Au dŽbut du quinquennat qui va bient™t s'achever, le PrŽsident Chirac avait lancŽ comme un grand chantier une amŽlioration des conditions de vie des handicapŽs. Globalement, comment se prŽsentent les rŽalisations, quatre ans aprs ?

 

Certes, tout n'est pas encore parfait mais elles sont pourtant importantes, notamment le vote de la Loi, le 11 fŽvrier 2005 qui est aujourd'hui un acquis en termes d'accs ˆ un certain nombre de droits. Ce qui n'Žtait pas le cas jusqu'ˆ maintenant pour un grand nombre de personnes handicapŽes.

 

- Principalement quels droits ?

 

Le droit ˆ l'Žcole, le droit ˆ une accessibilitŽ, ˆ une vie sociale et culturelle, donc ˆ l'accessibilitŽ de nos villes, de nos b‰timents publics, de nos structures de tourisme, ˆ nos structures de thŽ‰tre, nos structures de cinŽma.

 

- Tout a est bien respectŽ ?

 

Tout a est bien respectŽ. Alors, certes, c'est pas une rŽalitŽ demain matin ; mais aujourd'hui, y'a une Loi, y'a un calendrier de fixŽ, y'a une programmation sur les 10 ans qui viennent qui doivent effectivement permettre de changer la vie au quotidien d'un grand nombre de personnes handicapŽes.

 

- Y'a quand mme une quinzaine de jours, des personnes handicapŽes ont manifestŽ devant le ministre de la SantŽ, vous en faisiez partie avec votre association ?

 

Partiellement, parce que notre association n'a pas l'habitude de manifester et de dŽfiler dans la rue. Ceci dit, nous Žtions sur le principe de l'amŽlioration du Revenu Minimum, ce qu'on doit appeler un Revenu Minimum des personnes handicapŽes, tre sur le principe de l'amŽliorer et de l'augmenter. Aujourd'hui bien Žvidemment, c'est une nŽcessitŽ comme pour un grand nombre de Franais et pas seulement des personnes handicapŽes.

 

- Mais vous considŽrez que lˆ pour les handicapŽs, y'a eu des acquis ˆ la suite de ces manifestations. L'allocation adultes handicapŽs a ŽtŽ augmentŽe de 1,8 %, je crois ?

 

C'est pas suffisant mais effectivement, y'a eu une amŽlioration, mais c'est pas suffisant. Aujourd'hui, la situation des personnes handicapŽes, certes la loi est un acquis important en matire d'accs ; mais aujourd'hui, ce qu'il manque et le besoin pour que cette Loi s'applique et cette Loi soit une effectivitŽ dans le quotidien des personnes handicapŽes, c'est son financement ; et notamment une programmation sur les besoins de financement de l'ensemble de ce secteur-lˆ.

 

- Ca n'existe pas, pour l'instant ?

 

Si, il existe la fameuse journŽe de solidaritŽ qu'est le lundi de Pentec™te.

 

- On en a beaucoup entendu parler sous Raffarin.

 

On en a beaucoup entendu parler. Ca ne reprŽsente, ˆ peine 45% des besoins aujourd'hui connus et estimŽs, ˆ la fois pour financer l'APA, c'est-ˆ-dire la politique en direction des personnes ‰gŽes et des personnes handicapŽes. Aujourd'hui, on est loin du compte en matire de financement.

 

- l'ONU a adoptŽ, ˆ la mi-dŽcembre, une convention internationale sur les droits des handicapŽs. Ca a une concrŽtisation en France ?

 

Oui, on Žvoquait la loi du 11 fŽvrier 2005 tout ˆ l'heure. Elle est aussi la transposition dans le droit franais de directives europŽennes en matire de non discrimination des personnes handicapŽes. Donc, lˆ aussi, les textes europŽens, mais aussi internationaux de l'ONU notamment feront avancer un peu certaines causes en France.

 

- Vous voulez dire que sans l'Europe, y'aurait pas les progrs dont vous avez parlŽ ?

 

Peut-tre pas aussi vite.

 

- C'Žtait donc pas seulement par Jacques Chirac et sa volontŽ que les choses ont avancŽ ?

 

Effectivement, mais je pense que la volontŽ - et lˆ, c'en est une preuve - la volontŽ en France des hommes politiques reste toujours dŽterminante et est une nŽcessitŽ.

 

- Alors, votre association pour Adultes et Jeunes HandicapŽs dont vous tes le directeur gŽnŽral, donc, publie un guide pratique pour les personnes handicapŽes ...

 

Et c'est la 3me Ždition. Ce qui est nouveau, c'est que 2005 et 2006 ont ŽtŽ des annŽes d'Žvolution importante en matire de politique du handicap. Et donc comme son nom l'indique, il se veut trs pratique, trs utile ˆ la fois pour les familles, pour les personnes handicapŽes mais aussi tous les professionnels du secteur, tout Franais qui peut s'intŽresser ˆ ce sujet-lˆ.

 

- C'est un panorama gŽnŽral des droits des personnes handicapŽes ?

 

... de ce qui a ŽvoluŽ, absolument, et ˆ qui s'adresser pour avoir recours ˆ tel besoin, telle demande, si on n'est pas content de la situation qui nous est faite, si on n'est pas content de l'orientation issue d'une commission, comment on fait pour engager un recours. Tout a, ce sont des dŽmarches trs pratiques, mais parfois trs, trs utiles.

 

- Il est dŽjˆ sorti le Guide ?

 

Il sort en librairie. Il est disponible ˆ la FNAC, normalement le 17 janvier.

 

- Y'a combien de gens rŽpertoriŽs comme handicapŽs en France ?

 

Ce qui est invraisemblable dans notre pays au jour d'aujourd'hui, on a un vrai problme de fiabilitŽ de statistiques. Les estimations, et en tout cas, le chiffre le plus sŽrieux tourne autour de 5 millions, tout type de handicaps confondus. Ce qui est beaucoup quand on sait en plus qu'en gŽnŽral, la famille type concernŽe par une personne handicapŽe, c'est quatre personnes. Voilˆ aujourd'hui le problme du handicap est un sujet pour 25 millions de Franais.

 

- Hier, le journal "Le Parisien Aujourd'hui en France" indiquait l'existence d'un trafic de fausses cartes d'handicapŽs. Ca permet ˆ des automobilistes valides mais malhonntes, de se garer sur des places rŽservŽes aux handicapŽs ? C'est un sujet que vous avez eu ˆ aborder ?

 

On ne peut qu'tre consternŽ, et condamner quand on conna”t les difficultŽs pour quelqu'un qui est en fauteuil qui a besoin d'une portire qui s'ouvre totalement compltement, le besoin d'ouvrir un fauteuil quand on sait l'espace que a nŽcessite, la place que a nŽcessite ...

 

- Ce sont des cartes volŽes ou reproduites en fraude apparemment. Reproduites en fraude apparemment.

 

Reproduites en fraude, oui absolument.

 

- On ne pourrait pas trouver un moyen de rendre les cartes moins faciles ˆ reproduire ?

 

Enfin, elles sont rŽgulirement renouvelŽes, je crois tous les cinq ans. Mais visiblement, c'est pas suffisant. Ceci dit, un systme a dŽjˆ ŽtŽ testŽ, n'a pas ŽtŽ gŽnŽralisŽ mais a dŽjˆ ŽtŽ testŽ qui permet ˆ la police sur simple lecture au laser, qui permet de dŽtecter si c'est une carte valide ou pas.

 

- Mme derrire un parebrise ?

 

Mme derrire un parebrise. Elle a comme le systme des passeports un espce de lecture laser qui permet de vŽrifier la validitŽ.

 

- Vous demandez la gŽnŽralisation ?

 

La gŽnŽralisation, c'est vrai que a a un cožt. Mais je pense que ce serait une bonne manire de rŽgler ce problme-lˆ.

 

- Au cours de la campagne Žlectorale qui va avoir lieu et qui est dŽjˆ un peu commencŽe, l'association pour Adultes et Jeunes HandicapŽs, s'adressera aux diffŽrents candidats ?

 

Oui, elle rŽflŽchit dŽjˆ ˆ la manire de s'adresser ˆ eux. Est-ce que c'est ˆ travers un forum ? Est-ce que c'est ˆ travers des lettres comme a avait ŽtŽ le cas en 2002 ? Mais en tout cas, c'est une prŽoccupation forte ; et ce rendez-vous lˆ viendra bien Žvidemment.

 

- C'est-ˆ-dire que vous demanderez rendez-vous prŽcisŽment ? Vous vous lancerez dans la presse ?

 

Aujourd'hui, le mode d'interpellation n'est pas arrtŽ. Ca peut tre effectivement des rencontres avec chacun des candidats.

 

- Une prise de conscience des diffŽrents candidats, pour autant que vous les connaissez sur ces sujets-lˆ ?

 

Oui, comme de tout homme politique d'ailleurs. Vous savez, y'a rŽcemment un homme politique, maire, dŽputŽ d'une grande ville qui m'expliquait qu'il y a 10 ans en crŽant un Žtablissement pour personnes handicapŽes, on pouvait perdre une Žlection, aujourd'hui on la gagne. Donc, vous voyez, a contribue aussi ˆ aider ˆ la sensibilisation.

 

- Au fond dans la France 2006, 2007, quels comportements les handicapŽs demandent-ils que l'on ait ˆ leur Žgard ?

 

Je crois, le mme qu'on a l'Žgard de tout un chacun, quelqu'il soit. C'est le droit de vivre normalement, certes, avec les aides nŽcessaires, les compensations nŽcessaires, le soutien nŽcessaire dž ˆ leur handicap, dž ˆ leurs difficultŽs ˆ un moment ; mais c'est de pouvoir avoir une vie tout ˆ fait normale, une Žcole pour leurs enfants, une Žcole pour soi mme, pouvoir faire des Žtudes, pouvoir avoir un mŽtier, pouvoir avoir accs ˆ une formation, une formation professionnelle, pouvoir accs ˆ une vie de loisirs, de spectacle. Dans le livre dont on parlait, y'a un chap”tre intitulŽ : IntŽgration ˆ la vie ordinaire.

 

- Tout ˆ fait. Merci. Je rappelle, Didier Arnal que vous tes le directeur gŽnŽral de l'association pour Adultes et Jeunes HandicapŽs et que cette association publie un guide pratique pour les personnes handicapŽes qui sortira dŽbut janvier.

 

Retour ˆ la page prŽcŽdente